Une expérimentation pour favoriser l’apprentissage

Dans plusieurs régions, les employeurs peuvent à présent embaucher des apprentis âgés de 25 à 30 ans.

Impulsée par la loi Travail du 8 août 2016, une expérimentation visant à repousser l’âge limite d’entrée en apprentissage a débuté en janvier.

Ainsi, les employeurs peuvent désormais recruter des apprentis âgés de 25 à 30 ans, alors que la limite d’âge est, en principe, fixée à 25 ans. Mais attention, car cette nouvelle mesure s’applique seulement dans 7 régions qui viennent d’être listées par décret. Sont ainsi concernés les employeurs situés en Bretagne, en Bourgogne-Franche-Comté, dans le Centre-Val-de-Loire, dans le Grand-Est, dans les Hauts-de-France, en Nouvelle-Aquitaine et dans les Pays de la Loire.

Précision : cette expérimentation durera 3 ans, à savoir du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019.

Un bilan dressé par le gouvernement en 2020 permettra d’évaluer cette expérimentation et, le cas échéant, de déterminer les conditions de sa généralisation.

Art. 77, loi n° 2016-1088 du 8 août 2016, JO du 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *